27 Janvier 2006 : Abdessadki : « Les Parisiens, ce sont des pleureuses »

Yacine Abdessadki, l’ex toulousain revenu à Strasbourg il a quelques jours est très déterminé. Attaché au maillot du Racing, malgré son faut départ il y a 6 mois, le marocain fera tout ce qu’il peut pour sauver le club alsacien de la relégation.

Estimant son club dans une situation de crise, il reproche au PSG (qu’il rencontre ce week-end) d’avoir des soucis de riche. Il va même jusqu’à la limite de la provocation dans les colonnes de DNA ce matin :

-  « Les Parisiens, ce sont des pleureuses. Il leur manque deux-trois joueurs et ils ne cessent de gémir.

-  « Soi-disant, le PSG est une grande équipe. Bah ! J’espère que l’on va profiter de ça pour les bousculer et leur marcher dessus. »

Abdessadki se motive, à sa manière toute particulière et sans langue de bois. Il s’est ensuite penché sur sa position sur le terrain.

-  « Je suis milieu mais je redescends d’un cran pour le bien de l’équipe, poursuit-il. Je remplirai pleinement mon rôle. Même si nous sommes diminués par toutes ces absences, nous n’avons pas à avoir peur de Paris. C’est une équipe qui peut être fragile, à condition de la prendre haut et de l’étouffer. »

Les supporters du PSG apprécieront certainement...