30 Avril 2009 : L'armada du Standard fait rêver l'Europe entière

La France fonde beaucoup d’espoir sur sa génération 87, fièrement représentée par Benzema, Ben Arfa et autre Ménez. Cette année est un grand cru pour le football français qui risque de se reposer sur le talent de ces joueurs d’ici quelques années. Le club belge du Standard de Liège pourra, lui, parler plus tard de sa génération 2008-2009. Après 25 longues années de disette, les Rouches remportaient en mai dernier la Jupiler League. Un véritable événement pour cette place forte du football belge, qui s’en est remis aux grands espoirs du club.

L’un d’eux a beaucoup fait parler de lui lors de la dernière intersaison, en partant dans les ultimes heures du mercato : Marouane Fellaini. Acheté par Everton pour 19 M€, il est l’un des symboles de cette génération dorée qui grandit au sein des Rouches. Le voilà devenu aujourd’hui l’un des meilleurs joueurs des Toffees. Derrière lui, ils sont nombreux à attendre un départ vers les hautes cimes du football. Car le Standard est devenu cette saison une incroyable pépinière de talents. Dont certains pourraient éclore définitivement en France.



Witsel et Defour en têtes d’affiche

Ils sont sept Rouches à être ardemment courtisés : Witsel, Defour, Jovanovic, M’Bokani, Onyewu, Dalmat, Sarr. Et pas par n’importe quelles équipes. Axel Witsel , 20 ans, élu meilleur joueur de la Jupiler League cette saison, est suivi par Bolton, Arsenal, Manchester City et United, Middlesbrough, l’Inter Milan ou encore la Fiorentina. Bref, il a la moitié de l’Europe à ses pieds, comme Steven Defour (21 ans), sur lequel l’OL et l’OM se sont penchés. Pour le premier, il faudra débourser au minimum 20 M€, moitié moins pour le second. Et ce ne sont que les prix de début d’enchères... Ces deux joueurs sont les éléments les plus prometteurs du Standard... dans l’entrejeu.

Car devant, les Rouches peuvent compter sur un duo d’attaquant de feu, composé de Milan Jovanovic et Dieumerci M’Bokani. Deux noms bien connus des supporters marseillais et parisiens. Ces deux joueurs ont en effet intéressé grandement les deux clubs. Jovanovic était même l’une des cibles prioritaires du recrutement hivernal olympien, bien avant Brandão. Là encore, son départ ne se négociera pas sous les 10 M€. À 28 ans, il a vu des clubs tels que le Real Madrid l’approcher, ou encore Aston Villa. À chaque fois, il a refusé un départ, voulant à tout prix une place de titulaire au sein de son prochain club.



M’Bokani, le futur grand talent européen

Son acolyte Dieumerci M’Bokani (23 ans) (photo) est lui aussi courtisé. Rentré dans l’histoire du Standard après avoir marqué le but décisif pour l’attribution du titre la saison dernière face à Anderlecht, il confirme tout son potentiel cette année. Auteur de 16 buts en 25 rencontres, il fait partie du top 10 des joueurs les plus prometteurs d’Europe.« Liverpool, Manchester United et le Bayern de Munich : ce sont mes clubs préférés. Et je crois que j’ai assez de talent pour jouer dans l’un de ces trois clubs ». Ses ambitions sont à la hauteur de son talent. La Ligue 1 s’intéresse à lui, mais il faudra vite prendre les devants avant qu’il devienne inaccessible. Bien qu’estimé à environ 6 M€ aujourd’hui, il ne pourrait pas quitter le Standard pour moins de 8 M€.

Les éléments défensifs sont également suivis. Oguchi Onyewu tout d’abord. Âgé de 26 ans, ce défenseur central américain, passé par Metz, est en fin de contrat à l’issue de la saison et n’aura que l’embarras du choix. Paris, Marseille, Rubin Kazan et une flopée de clubs allemands sont à ses trousses. Son compère de l’axe central Mohamed Sarr, Sénégalais de 25 ans, est depuis peu supervisé par l’AS Rome. « La Roma l’a visionné durant la Ligue des Champions face à Liverpool et ce fut positif », a indiqué son agent. Au Standard depuis 4 saisons, il évoluait auparavant dans des clubs italiens de seconde zone. Aujourd’hui, c’est bel et bien le club de la Louve qui le courtise.

Plus de la moitié de l’équipe type du Standard de Liège est donc observée avec grande attention par de nombreux cadors européens. Si jamais les dirigeants Rouches se décidaient à vendre, ils pourraient en retirer pas moins de 70 M€. Une somme record pour le club belge, qui va devoir choisir entre sa pérennité sportive et économique.