1 Juin 2009 : Atletico : le Soulier d'Or européen pose ses conditions pour partir

Au bout d’une fin de saison en trombe (12 buts en 8 matches), Diego Forlan a finalement coiffé sur le fil Samuel Eto’o pour s’adjuger le titre honorifique de Pichichi de la Liga. Son impressionnant total de 32 réalisations en 33 rencontres le consacre même Soulier d’Or européen. Il a ainsi réussi la performance de prendre la relève avec succès de l’enfant chéri de Vicente Calderon, Fernando Torres, dans le cœur des socios madrilènes.

L’Urugayen est sans conteste l’un des plus redoutables attaquants du continent. Lui qui vient de fêter ses 30 printemps a donc passé ce cap avec bonheur, et son âge somme toute avancé pour un attaquant ne devrait pas rebuter ses prétendants. Seulement, le bonhomme a pris ses petites habitudes dans son jardin de l’Atletico, et ne semble disposer à partir qu’à certaines conditions. « Pour que j’accepte une offre, il faudrait qu’elle soit bien meilleure que ce que j’ai ici, à l’Atletico Madrid. A conditions équivalentes, ou même un petit peu meilleures, je resterai, car je me sens parfaitement bien ici », affirme-t-il dans Marca. En plus des 32M€ de sa clause libératoire, ses prétendants devront donc consentir un sacré effort financier pour débaucher le prolifique buteur.

Une stratégie pour faire monter les enchères ? Peut-être bien. La barrière financière ne devrait toutefois pas suffire à dissuader des courtisans du calibre de Liverpool et du Real Madrid. Et le Barça pourrait lui aussi se jeter dans la bataille. Il y a trois ans déjà, après avoir gagné la Ligue des Champions, les Catalans avaient envisagé de recruter Forlan avant de lui préférer Eidur Gudjohnsen, avec les suites que l’on connaît, révèle Sport. Alors que Samuel Eto’o est pressenti sur le départ, les Blaugrana souhaiteront peut-être rattraper cette légère erreur d’appréciation…