6 Novembre 2009 : Barça : Henry dans l'œil du cyclone

Dans l’esprit de Raymond Domenech (on l’a vu dans la gestion du cas Patrick Vieira), il faut jouer régulièrement en club pour prétendre à la sélection. Seulement, l’attaquant du FC Barcelone Thierry Henry (32 ans) n’a disputé que huit petites minutes mercredi face au Rubin Kazan (0-0, 4e journée de Ligue des Champions) depuis la dernière sortie des Bleus contre l’Autriche au Stade de France (3-1, le 14 octobre).

Pourtant, l’ancien Gunner figure bien dans la liste des 23 pour les barrages face à l’Irlande (14 et 18 novembre). Si le sélectionneur national l’a choisi, c’est qu’il a l’assurance que son capitaine sera prêt pour ce rendez-vous. Cette certitude fait son bonheur. En revanche, elle irrite passablement l’entraîneur de Titi au Barça. Déçu de son rendement en ce début de saison (aucun but en huit sorties en azulgrana cette saison), Pep Guardiola sent par ailleurs que son joueur n’est pas totalement impliqué et qu’il pense beaucoup plus à ses échéances en Bleu qu’à son club. Mercredi, en Russie, le quotidien sportif espagnol As buteur tricolore n’aurait pas apprécié d’être mis sur le banc de touche et l’a fait comprendre en tardant à s’échauffer et à se préparer avant d’entrer en jeu.

Un nouvel épisode qui ne va pas arranger les relations déjà tendues ces derniers temps entre les deux hommes. En attendant, le jeune espoir Pedro Rodriguez (22 ans, 6 buts en 14 rencontres depuis le début de la saison) prend de plus en plus souvent la place du Français. Thierry Henry, dont le départ (cet hiver ou l’été prochain ?) semble désormais inévitable, devra rapidement montrer de quoi il est capable en Blaugrana pour ne pas voir sa belle parenthèse catalane terminer en eau de boudin.