15 Février 2009 : Chelsea : l'étonnante autocritique de Nicolas Anelka

Chelsea traverse une passe difficile. Résultats décevants, moral en berne, rien n’allait plus chez les Blues. Luiz Felipe Scolari en a payé le prix et est parti. Si un joueur reflète bien la soudaine déliquescence de l’équipe londonienne, il s’agit bien du Français Nicolas Anelka. Impérial durant la première partie de saison, l’attaquant a ensuite souffert devant le but. Il a remis les choses au point hier en Cup, où il a inscrit un triplé.

Interrogé par le quotidien L’Équipe, l’international est revenu sur la période noire qu’il a traversée. « L’important pour moi, ce n’est pas de marquer mais de bien jouer. Et je n’avais pas la sensation bien jouer, même quand je marquais. Cette saison, malgré les buts, je ne suis pas content de mon jeu. Voilà. Je ne suis pas content de moi », assène l’ancien Parisien. Une déclaration qui surprend lorsqu’on connaît le détachement habituel du joueur.

Anelka confirme là que son plaisir ne vient pas uniquement du but mais du jeu qu’il produit. « J’ai ma vision du football. J’aime d’abord le jeu. Et là, je ne suis pas satisfait de moi. J’aimerais mieux jouer, plus participer au jeu. Quand tu es tout seul devant, c’est parfois difficile », affirme-t-il. Son envie de jouer avec Drogba est connue. Mais à chaque fois que cela se produit, comme hier, le Français est exilé sur une aile. Une situation qui ne le satisfait guère. Quoi qu’il en soit, Anelka a été bien inspiré d’inscrire un triplé, car se trouvait en tribune son nouvel entraîneur Guus Hiddink. On saura le week-end prochain si l’opération séduction a porté ses fruits.