30 Mars 2006 : Daniel Cousin approché par l'OM !

Francis Collado, le directeur administratif et sportif du Racing Club de Lens a tenu à s’exprimer au sujet de cette rumeur qui secoue actuellement les environs de Bollaert.

L’Olympique de Marseille serait entrée en contact avec l’agent de Daniel Cousin, l’un des meilleurs attaquants de notre Ligue 1, en vue de la saison prochaine. Les supporters phocéens peuvent commencer à rêver à une très prometteuse association Pagis-Cousin qui risque de faire des étincelles.

-  « Le problème est de savoir si cela se concrétise ou pas ! » dixit Collado.

-  « Concernant Daniel, je dirais que ça manque de finesse parce que, même s’il pouvait le penser, ce que chacun à le droit de faire, le dire de la manière dont il l’a fait, ce n’est pas d’une grande élégance pour le Racing club de Lens.

-  « Je pense qu’il l’a fait sans arrière pensée car il a dit qu’il voulait retrouver le soleil, etc..

-  « Aujourd’hui, il reste deux ans de contrats à Daniel Cousin... et les contrats, ça se respecte » rêve naïvement Francis Collado.

-  « Je dis qu’il est toujours difficile de conserver des joueurs qui sont là par défaut ! Mais d’un autre côté, c’est trop facile pour un joueur, à un moment donné, de se dire pourquoi je n’irai pas voir ailleurs.

-  « On sait que tous les clubs sont en train de préparer la saison prochaine, certains en fonction de leur classement et surtout de leur budget. Alors on picore ici et là, et puis les managers font le reste.

-  « Daniel Cousin est encore sous contrat. Il est "gentil" mais on lui rappellera qu’il faut qu’il fasse avant tout une très bonne saison.

-  « Il n’y aura sans doute pas beaucoup de joueurs qui partiront du Racing club de Lens... »

Cet interview est issu du site officiel lensois. On peut déceler une certaine amertume du dirigeant, qui ne peut lutter face au mythe de l’OM...

Certes, peu de joueurs quitteront le Racing ; Lachor rejoindra probablement un petit club de Premier League ou un gros club de L2 anglaise, et Daniel Cousin partira peut-être au soleil, comme le dit si bien Monsieur Collado.