11 Juin 2008 : Des nouvelles de... Luis Enrique

On a peu de nouvelles de l’ancien capitaine du Barça depuis le 16 mai 2004, jour de son dernier match sous les couleurs blaugrana. Et pour cause, l’ex-international espagnol (62 sélections) est parti vivre avec sa famille en Australie pendant un an pour pouvoir pratiquer le surf, une de ses principales occupations après le football.

Retour au Camp Nou ?

S’il a également participé au marathon de New York en 2005, "Lucho", qui possède la particularité d’avoir joué consécutivement au Real Madrid puis au FC Barcelone, pourrait cependant devenir prochainement l’entraîneur de l’équipe filiale du Barça. Fortement pressenti et désiré pour prendre la relève de Pep Guardiola, le toujours très populaire ancien numéro 21 a dernièrement déclaré sur son site internet « Pour tous ceux qui se préoccupent de mon avenir, je leur dirai que je serai comme dans ma maison, bien au calme ».

Aucun doute pour les médias espagnols, avec cette phrase, Luis Enrique laisse sous-entendre qu’il retournera à sa seconde maison : le Camp Nou.

Des début précoces

Formé au Sporting de Gijón, Luis Enrique Martínez García débute sa carrière en Première division espagnole le 24 septembre 1989, face à Malaga. Dès la saison suivante, il inscrit 14 buts en Liga et contribue grandement à la qualification du Sporting pour la coupe de l’UEFA. Ses performances motivent l’intérêt du Real Madrid, qui le recrute dans la foulée. Après une première année difficile dans la capitale, il remporte avec l’équipe d’Espagne les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, puis se voit replacé latéral gauche par Benito Floro, alors entraîneur des Merengue.

La Coupe du Monde 1994 lui offrira un des événements les plus remarqués de sa carrière. Lors du quart de finale joué par l’Espagne face à l’Italie, Luis est victime d’un coup de coude au visage de la part de Mauro Tassotti dans la surface de réparation adverse. L’arbitre Hongrois Sandor Puhl ne sifflera jamais penalty et l’image de Luis Enrique en sang, nez cassé et maillot taché est celle qui est restée dans les mémoires espagnoles (photo).

Du Real au Barça

La saison suivante (94-95), avec Valdano sur le banc du Real, il vit sa meilleure étape au Santiago Bernabéu. Repositionné milieu droit, il s’installe dans le onze type madrilène et remporte le titre de champion d’Espagne. Malheureusement pour lui, l’année qui suit sera l’une des pires de l’histoire du Real, qui termine sixième de Liga et ne se qualifie même pas pour l’UEFA.
Les dirigeants madrilènes refusant de prolonger son contrat, Luis décide en 1996 de signer chez l’ennemi juré, le FC Barcelone. Sous les ordres de Bobby Robson, il accomplit une saison pleine, marque 17 buts et remporte la Coupe de l’UEFA et la Coupe d’Espagne. Puis vinrent les années Van Gaal, le capitanat hérité de Pep Guardiola et son rôle fondamental dans le système de jeu blaugrana.

Une carrière exceptionnelle

Surnommé affectueusement "Lucho" par les supporters pour ses qualités de battant, Luis Enrique remporte deux championnats d’Espagne, deux Coupes d’Espagne, une Coupe des Coupes, une Supercoupe d’Espagne, et une Supercoupe d’Europe. Après plus de 300 matchs (et plus de 100 buts) avec le club catalan, Luis s’est illustré par son incroyable polyvalence (il a occupé tous les postes possibles dans sa carrière, sauf défenseur central et gardien de but), qui lui a permis d’être un élément incontournable de son équipe quel que soit l’entraîneur alors en fonction.
Lors de ses dernières années au FC Barcelone, il est naturellement devenu le capitaine emblématique et la coqueluche de l’équipe, avant de prendre sa retraite en 2004 et de laisser son brassard à Carles Puyol.

Après lui avoir succédé en tant que capitaine du FC Barcelone, Luis Enrique devrait donc probablement à nouveau suivre les pas de Josep Guardiola sur le banc du Barça B. Avant de prendre les rennes de l’équipe première dans quelques années ?