23 Février 2009 : Deschamps pessimiste quant à son avenir

Entre les deux, son coeur balance. Mercredi soir, Didier Deschamps va voir deux de ses anciennes formations se disputer une place en quart de finale de la Ligue des Champions lors de la rencontre Chelsea-Juventus Turin. Deux clubs qui ont marqué l’ancien capitaine des Bleus, malgré un passage bien plus court chez les Blues. Dans un entretien accordé à la Stampa, Deschamps avoue qu’il sera « neutre » durant les 90 minutes de la rencontre.

Au-delà de la confrontation entre la Vieille Dame et le club londonien, l’entraîneur français est revenu sur les rumeurs qui l’ont un temps lié à Chelsea. « J’ai été sur la liste des remplaçants possibles d’Avram Grant, avant l’arrivée de Scolari. Je n’ai jamais vraiment cru à cela car je suis réaliste. Selon vous, un grand club qui doit changer de technicien choisit un entraîneur d’expérience ou quelqu’un comme moi qui n’en a que très peu ? Je suis réaliste », a confié l’ancien coach monégasque. Pourtant, avec 5 années passées sur le Rocher et une sur le banc de la Juve, le Français s’estime assez armé pour postuler à la place de sélectionneur...

Quoi qu’il en soit, Deschamps montre un pessimisme surprenant quant à ses chances d’être appelé à la barre de l’un des grands clubs européens. Devenu consultant pour Canal +, il n’a certes pas entraîné d’équipe depuis plus d’un an et demi. Une période d’inactivité qui, si elle devait se prolonger, risque de handicaper ses futures recherches d’emploi.