19 Juillet 2008 : Grenoble au ralenti

A trois semaines du début du championnat de France de Ligue 1, le calme du mercato grenoblois inquiète. La faute on le sait à une autorisation tardive de la DNCG et à des moyens limités. Le GF 38 est donc contraint de tenter des paris ou de relancer des joueurs en fin de contrat.

Pour l’heure seuls deux joueurs ont signé, le défenseur Zoran Rendulic et le milieu Laurent Batlles. Deux arrivées qui n’ont rien coûté. Le promu s’attelle désormais sur plusieurs dossiers. La signature de Patrick Müller était attendue hier. Les deux parties étaient proches d’un accord quand le joueur a demandé une prime à la signature jugée exorbitante par Grenoble. Le Dauphiné Libéré annonce donc que le Suisse ne devrait pas rejoindre l’Isère. La piste David Jemmali a été réactivée ces dernières heures.

Six noms circulent toujours dans la rubrique transferts. Julien Sablé demeure l’une des priorités. Le Lensois est tenté par le challenge de jouer en Ligue 1. Il faut pour cela que Lens accepte un prêt avec option d’achat ou de libérer le joueur. Une hypothèse peu probable. Grenoble a relancé en parallèle la piste Larsen Touré de Lille.

Le Dauphiné Libéré annonce aussi que Bryan Bergougnoux et Johan Rivière (Guingamp) sont toujours dans le viseur. Les deux ont un bon de sortie mais sont sous contrat dans leurs clubs. Une perspective qui effraie les dirigeants grenoblois. Pour cette raison, la piste Daniel Moreira a du plomb dans l’aile.

La logique du football est implacable, sans argent il est dur de s’en sortir. Le GF 38 le constate à ses dépens. Les rumeurs d’arrivée sont séduisantes, mais au moment de conclure les points de vues divergent sur les salaires. Mécha Bazdarevic connaît cette situation pour l’avoir connue à Istres. Le club était relégué dès la première saison et continue sa descente aux enfers. En espérant que Grenoble ne connaisse pas la même déconvenue.