21 Août 2007 : L1 : Recruter, c'est gagner ?

Si l’on regarde le classement de la Ligue 1 après les quatre journées déjà jouées (même s’il reste deux rencontres à disputer il est vrai), on s’aperçoit d’une part que ce ne sont pas les grosses cylindrées qui occupent le haut du tableau, et d’autre part que ce ne sont pas forcement les effectifs les plus remaniés durant l’intersaison qui sont à leur place, loin de là.

Aucune recrue à Nancy, pourtant actuel leader...
Le cas lorrain suscite bien des interrogations : une fin de saison dernière catastrophique, une équipe qui a même vu le spectre de la relégation pointer le bout de son nez... Or, l’absence d’arrivées en terres nancéiennes pouvait avancer bon nombre de difficultés pour l’année à venir. Il n’en est rien, car même en ayant perdu son roc défensif, Pape Diakhaté au Dynamo Kiev, Pablo Correa a su reconduire une équipe soudée et compétitive, les arrivées de Fortuné et de Youssouf Hadji lors du dernier mercato hivernal y sont à n’en pas douter pour quelque chose. Sans véritables stars, l’ASNL tire pour l’instant son épingle du jeu, en allant gagner à Rennes et en faisant match nul au Vélodrome, face à un OM aux ambitions démesurées

Des équipes de tête qui ont peu recruté
Outre le cas de Nancy, c’est l’ensemble des premières places du championnat qui sont occupées par des équipes ayant misé sur la stabilité. Si l’on observe les mouvements d’intersaison au Mans par exemple, on se rend compte qu’aucun véritable renfort n’est arrivé dans la Sarthe. Seul l’Ivoirien Gervinho peut être identifié ainsi, et encore, du haut de ses vingt ans, il arrive de la modeste équipe belge de Beveren, il est donc plutôt considéré comme une recrue de « complément ».
Vient ensuite, Lorient, autre co-leader avec le MUC et l’ASNL. Les Merlus ont un peu plus recruté que leurs homologues, mais sans débourser une somme colossale loin de là. Ils ont surtout compensé certains départs, tel Fiorèse repris par l’OM et surtout la révélation Gignac qui a filé à Toulouse. En retour, le FCL s’est octroyé les services de joueurs « revanchards » comme Nicolas Marin en provenance de Sedan ou encore Marama Vahirua le pagayeur tahitien arrivé de Nice, qui affole les compteurs en ce début de saison. En clair, Christian Gourcuff a choisi la stabilité et la jeunesse dans son groupe, et on ne peut pas lui donner tort sur l’entame réalisée par son groupe. Ironie du sort, sur les six premiers du championnat à l’heure actuelle, quatre ont changé d’entraîneur cet été... le recrutement intelligent était-il sur le banc plutôt que sur le terrain ?

Encore des transferts en vue...
S’il reste encore dix jours avant la clôture officielle du marché des transferts, nul doute que certaines équipes vont s’activer pour trouver « la » perle rare, voire compenser des déficits quantitatifs. C’est le cas des sextuples champions de France : en effet, Lyon n’est pas épargné par la malchance en ce mois d’août. À Toulouse, pour le compte de la deuxième journée de Ligue 1, Govou et Cris déclarent forfait, l’un pour quelques semaines, l’autre pour six mois... ajoutez à cela l’indisponibilité du gardien de l’équipe de France Grégory Coupet, pour quatre mois au moins, et la blessure de Ben Arfa sorti à Lorient samedi, sur blessure. Sans oublier les cas incertains, tels Fred, et Wiltord (très proche de Rennes ). Le président Aulas a donc du pain sur la planche. Si le dossier Boumsong ne semble plus qu’une formalité, d’autres renforts sont à prévoir, on pense à Gudjohnsen par exemple.
Lyon ne sera pas le seul club à s’activer durant ces quelques jours : Marseille est toujours à la recherche d’un atout offensif, et pense notamment à Laurent Robert. Paris, dont le début de parcours n’est guère plus florissant que les deux Olympiques, pourrait se séparer de Pedro Pauleta et de Mario Yepes, ce qui soulagerait la masse salariale, mais pousserait également le club à recruter impérativement, sous peine de voir revenir ses démons de la saison dernière. On pense notamment au prodige Gouffran.

À moins de deux semaines de la fin du mercato d’été, la tendance à la continuité semble donc être le réel gage de réussite en ce début de championnat de Ligue 1 version 2007/2008. Même si des renforts sont attendus un peu partout dans l’hexagone, le temps passe et bien malin qui pourra dire qui aura eu la bonne stratégie...