5 Mars 2012 : La botte secrète du Barça pour mettre la main sur Adil Rami

« C’est extraordinaire. C’est flatteur et c’est un honneur pour moi d’être supervisé par un grand club comme ça. Cela reste dans mes ambitions. J’espère continuer à progresser car je sais que j’ai une marge de progression et du travail devant moi avant de rejoindre ces grands clubs. Je viens d’arriver, je me sens bien à Valence. J’apprends beaucoup de choses. Je n’ai pas la tête à vouloir partir ». Interrogé le mois dernier au sujet de l’intérêt du FC Barcelone à son égard, Adil Rami ne cachait pas sa satisfaction d’être dans l’orbite blaugrana, précisant toutefois qu’un départ n’était pas dans son projet immédiat.

Oui mais voilà, avec un budget alloué aux transferts qui devrait être revu à la baisse pour l’été prochain avec un montant de 25 M€ seulement, le FC Barcelone ne devrait pas pouvoir attirer de très gros poissons et pourraient donc se concentrer sur des défenseurs, souvent moins coûteux. L’international tricolore entre donc parfaitement dans ce plan, et pourrait voir la cour des Catalans devenir de plus en plus insistante. À la recherche de renforts dans l’axe, les pensionnaires du Camp Nou pourraient se montrer très offensifs pour arracher le joueur à Valence, et tient peut-être un atout majeur dans sa poche.

En effet, pour convaincre le club ché de céder l’ancien Lillois, le Barça pourrait utiliser la carte Alberto Botia selon la Cadena Ser. Ce défenseur central est un pur produit de la Masia barcelonaise, mais a dû quitter le cocon catalan pour gagner en temps de jeu. Transféré au Sporting Gijon, le natif d’Alqueiras dispose d’une clause stipulant que le Barça peut le racheter contre un chèque de 2 M€. Et sachant que Valence est intéressé depuis un moment par le profil de ce joueur, le FC Barcelone pourrait donc le racheter pour le proposer ensuite aux pensionnaires de Mestalla dans un package pour récupérer Adil Rami. Une transaction réfléchie, qui pourrait faire mouche. Suffisant pour convaincre le club ché ? Réponse au prochain épisode.