14 Mars 2012 : La presse française s'enflamme pour l'OM et Brandão !

Tout le Vieux-Port est en liesse. Pour la première fois depuis 1993, l’Olympique de Marseille atteint de nouveau les quarts de finale de la Ligue des Champions. Une performance de taille pour Steve Mandanda et ses partenaires qui, malgré la défaite hier à San Siro (1-2), sont donc parvenus à écarter l’Inter Milan, vainqueur de l’épreuve en 2010. Club incontournable en hexagone, l’OM a logiquement suscité l’engouement de ses supporters, mais aussi de la presse.

« Héroïques ! », « Simplement magique ! », titre L’Équipe. « L’OM réussit l’exploit à Milan », évoque de son côté Aujourd’hui en France. « L’OM s’accroche à son rêve européen », ajoute La Marseillaise. Des qualificatifs qui rappelleront sans doute à certains les plus belles soirées de LdC d’un OM version 90. Mais un homme est bien évidemment sous le feu des projecteurs ce matin : Brandão. Considéré comme un pestiféré et envoyé au Brésil pour se faire oublier, l’ancien pensionnaire du Shakhtar Donetsk réalise décidément un retour tonitruant sur la Canebière.

Auteur de cinq buts lors de ses premiers matches avec Marseille en 2012, le Brésilien a sauvé la patrie olympienne en égalisant en toute fin de match (avant le deuxième but intériste). Du coup, il récolte logiquement les louanges des médias. « Incroyable Brandão » pour L’Équipe, « Brandão envoie l’OM en quart », poursuit Aujourd’hui en France avant que La Provence ne dise : « Merci Brandão ! » Des remerciements que l’on était loin d’imaginer il y a quelques mois seulement.