30 Juin 2008 : Le cas Digard, symptôme du mercato amorphe du PSG

Depuis l’ouverture du mercato estival, le Paris SG brille davantage par sa discrétion que pour son recrutement actif et réussi. Et alors que l’entraînement reprend aujourd’hui, Paul Le Guen dispose, à quelques exceptions près, du même groupe qui a terminé à la 16ème place de Ligue 1 la saison passée...

Les divergences d’opinions entre les décideurs (voir article), des cibles onéreuses (30 millions d’euros demandés pour Jimmy Briand, Stéphane Sessegnon et Marko Basa) et des coups durs (malformation cardiaque de Lilian Thuram, prolongation de Makélélé à Chelsea) : voilà à quoi se résume le mercato du PSG jusqu’ici.

Le cas Didier Digard (21 ans) illustre parfaitement les difficultés que traverse le club parisien. Alors que son départ vers Middlesbrough semble réglé depuis deux semaines, l’international espoir est toujours Parisien. Il sera d’ailleurs aujourd’hui à la reprise de l’entraînement.

Les exemples Digard et Diané

« Tout le monde est d’accord sur 5 millions d’euros que Boro veut payer en deux fois. Mais Paris refuse, alors qu’ils ont bénéficié d’aménagements financiers pour mon transfert du Havre. C’est du jamais-vu », a révélé le milieu de terrain défensif dans les colonnes de L’Équipe. Un statu quo qui irrite l’intéressé. « Je suis agacé, ça dure depuis trop longtemps. Personne n’ose prendre de décisions, ce sont des incompétents », a-t-il lancé.

« C’est délicat de trouver un interlocuteur au club. (...) Je n’ai toujours pas vu Charles Villeneuve qui a même refusé de recevoir le président de Middlesbrough venu spécialement. J’hallucine, ce club marche sur la tête et je ne peux y rester. Paris conserve l’entraîneur mais nomme un président avec qui il n’est jamais d’accord. Ni sur les joueurs qui doivent rester, ni sur ceux qui doivent arriver », s’est-il indigné.

Au rayon des transferts où rien n’est réglé, le dossier Amara Diané (25 ans) est un autre exemple du mercato poussif des Parisiens. L’international ivoirien souhaite partir. Il dispose de plusieurs offres (Galatasaray et Newcastle notamment), mais ses dirigeants en demandent 10 millions d’euros...

Des indécisions qui pourraient déjà ternir l’ambiance au sein du club avant même le début de la saison... Cette semaine décisive attend donc le Paris SG tant au niveau des départs que des arrivées. Au club de se donner les moyens de ses ambitions.