27 Janvier 2009 : Ligue 1 : qui va ranimer le mercato ?

Samedi soir, le mercato hivernal fermera ses portes en France. Le sprint final est donc lancé pour réaliser les bons coups qui se présenteront d’ici là ? Mais existent-ils réellement, ces bons coups ? On est en droit de se poser la question devant l’immobilisme de nos représentants. Non pas qu’investir en masse et à l’emporte-pièce soit recommandé, mais après 27 jours d’ouverture, les clubs hexagonaux se sont montrés étonnamment frileux.

À l’heure actuelle, le transfert le plus cher est à attribuer à l’OM avec le recrutement de Brandão pour 6 M€. Pour comparaison, en Europe, c’est le Real Madrid qui décroche la palme avec les 27 M€ déboursés pour s’attacher les services de Klaas-Jan Huntelaar. Pour le reste, l’activité est loin d’être débordante.

En France, l’OM a donc joué le rôle de locomotive durant ce mercato, mais personne ne s’y est accroché. La volonté de Nancy de recruter des éléments offensifs s’est pour l’instant arrêtée au seul Gunnarsson. Entre échecs (Larsson, Barrios, Faubert) et immobilisme, les clubs français rendent parfois malgré eux le mercato amorphe. Un constat que l’on peut étendre à l’Europe entière, où seules trois équipes dégainent leurs millions pour attirer de nouvelles stars : le Real Madrid, Manchester City et Tottenham.

Aujourd’hui, à cinq jours de la clôture du marché, plusieurs clubs français se doivent de se renforcer. À commencer par un OL qui va perdre Fred et qui ne peut pas se permettre d’aborder la suite du championnat avec seulement deux attaquants. Ou encore Paris dont l’effectif a échappé aux blessures, mais dont le banc est loin d’être fourni à certains postes (arrière-droit, milieu gauche). Des clubs comme Sochaux, Nancy et Auxerre sont également toujours à la recherche de renforts.

Le temps presse, mais les derniers jours des marchés des transferts offrent souvent des opportunités intéressantes et à moindres frais. Le sprint est lancé, ne reste plus qu’à prendre le départ.