12 Décembre 2011 : Ligue 1 : votre équipe type de la 17ème journée de L1

Les équipes types proposées sur la toile et dans les médias sont nombreuses. Mais à Foot Mercato, nous avons décidé de vous laisser la parole pour recueillir votre avis d’expert. Après avoir recueilli vos votes, voici votre équipe type :

Mickaël Landreau : s’il n’est pas appelé par Laurent Blanc, qui lui préfère le trio Lloris-Mandanda-Carrasso, le dernier rempart de Lille prouve sortie après sortie qu’il est bien l’un des meilleurs à son poste en Ligue 1. Contre Dijon, le gardien de but n’a certes pas fait le plus grand match de sa carrière, mais a tout de même fait le métier. Le poteau l’a même sauvé, sur une tête à bout portant d’un adversaire. Mais la chance sourit souvent aux grands portiers.

Mathieu Debuchy : match plein de la part de l’international tricolore. Auteur d’une saison brillante, l’arrière droit a poursuivi sur sa lancée contre Dijon. Solide défensivement, il a abattu un travail colossal sur le plan offensif, prenant inlassablement son couloir et délivrant de nombreux centres de qualité. Un travail qui a fini par porter ses fruits, le défenseur adressant une passe décisive à Moussa Sow sur le premier but lillois.

Souleymane Diawara : buteur contre son camp après avoir prolongé son contrat, Diawara avait eu droit à quelques critiques acerbes suite à ce faux-pas. Pas de quoi démoraliser le roc sénégalais, qui retrouve de sa superbe. Redevenu un mur, le défenseur central cause bien du souci aux attaquants, et ce ne sont certainement pas les Bordelais qui diront le contraire. L’homme aux gants est bel et bien de retour à son meilleur niveau.

Dejan Lovren : plus le temps passe, plus le Croate s’impose comme étant le taulier de la défense de l’OL. Solide et rugueux dans les duels, celui qui avait été recruté en provenance du Dinamo Zagreb a fait un match plein, permettant aux siens de ne pas encaisser de buts. Si Cris a parfois montré ses limites notamment en termes de vitesse, Lovren a su compenser et maîtriser les petits gabarits des Merlus. Bref, une jolie performance.

Benoît Trémoulinas : à l’image de bon nombre de ses coéquipiers, Trémoulinas a déçu après le titre bordelais, peinant à aligner régulièrement les bonnes performances. Mais en cette saison, l’arrière gauche reprend du poil de la bête, et fait plus souvent la différence. Contre l’OM, le latéral n’a pas loupé son match, se montrant intraitable en phase défensive, et ne donnant pas sa part au chien offensivement.

Maxime Gonalons : les supporters lyonnais ont presque oublié Jérémy Toulalan. Il faut dire que Gonalons l’a parfaitement remplacé, plus discret dans ses interventions mais tout aussi efficace. Grattant un maximum de ballons, il a usé de sa science du placement pour récupérer un paquet de fois le cuir, sans avoir à forcer. Mieux, il s’est permis quelques chevauchées en solitaire pour percer le premier rideau défensif de Lorient, jouant juste et réalisant quelques passes assez bluffantes. En d’autres termes, du tout bon.

Moussa Sissoko : international tricolore de son état, le milieu de terrain était quelque peu perdu de vue ces derniers temps, loupant notamment l’exercice précédent. Mais en cette saison, le Pitchoune retrouve ses sensations et se rappelle au bon souvenir des passionnés de la Ligue 1. De retour à un niveau plus qu’intéressant, le Toulousain a une nouvelle fois fait étalage de toute sa puissance, perforant le verrou d’Evian à de nombreuses reprises. Récompensé par un but.

Eden Hazard : éliminé de toutes compétitions européennes après avoir été accroché à domicile par Trabzonspor (0-0), Lille avait tout pour être démobilisé. Et pourtant, les Dogues ont su sortir les crocs pour venir à bout de Dijon, et Eden Hazard n’y est assurément pas étranger. Toujours aussi virevoltant, l’international belge a causé bien des tourments à la défense du promu, faisant tourner en bourrique ses vis-à-vis grâce à sa vista et ses accélérations. A inscrit un but de classe, faisant preuve d’un sang froid à toute épreuve devant la cage.

Foued Kadir : une fois n’est pas coutume, vous avez élu un Valenciennois dans votre équipe type ! Il faut dire que la bande à Daniel Sanchez a réalisé un joli coup en disposant du leader Montpellier (1-0). Et Foued Kadir a été l’un des grands artisans de ce succès. Auteur d’une belle saison, l’international algérien a confirmé ses belles dispositions, avec quelques bons mouvements et surtout un but plein d’opportunisme. Cela valait bien une présence dans votre onze de départ.

Kevin Gameiro : enfin ! Muet depuis plusieurs semaines, Gameiro commençait à inquiéter tout son monde. Entre maladresse et appels non suivis par ses coéquipiers, l’attaquant était à la peine et attendait avec impatience de retrouver le chemin des filets. Et bien c’est désormais chose faite, grâce à un but inscrit sans l’aide de personne. Lancé par Pastore, il a parfaitement fixé son défenseur et, ne bénéficiant d’aucun appel franc de la part de ses coéquipiers, il a tenté sa chance dans un angle compliqué. Un tir dévié, qui a trompé la vigilance de Richert. Peut-être le retour du serial buteur.

Moussa Sow : il a littéralement crevé l’écran contre Dijon. C’est simple, l’avant-centre a été monstrueux, dévorant tout cru ses adversaires. Auteur d’un magnifique but de la tête, il aurait même pu inscrire un doublé, si l’arbitre n’avait pas sifflé injustement hors-jeu. À défaut de marquer par deux fois, il s’est rendu décisif autrement, en délivrant une jolie passe décisive pour Eden Hazard, jouant parfaitement son rôle de pivot. Du grand art.

Merci pour votre participation toujours plus nombreuse. Rendez-vous le week-end prochain pour une nouvelle équipe type concoctée par vos soins !

Dans le même thème :

Ligue 1 : votre équipe type de la 16ème journée de L1