31 Mars 2012 : Man City : l'incroyable aveu d'impuissance de Mancini dans la gestion du cas Balotelli

Le Telegraph révélait jeudi que la tension était montée entre Roberto Mancini et Mario Balotelli (21 ans) lors de la séance d’entraînement de mercredi de Manchester City. Invité à s’expliquer sur cet accrochage verbal en conférence de presse, l’entraîneur italien a évoqué de manière plus large le cas d’école que représente la gestion du trublion attaquant azzurro. « Non, je ne fais pas confiance à Mario », a-t-il lâché d’entrée avant de préciser.

« Non, jamais, mais Mario est comme ça. Je pense que personne ne peut faire confiance à Mario, mais c’est un grand joueur et il est capable de tout faire. Il peut facilement marquer deux buts aujourd’hui ou la semaine prochaine contre Arsenal. Mais on ne peut pas lui faire confiance. Il peut marquer trois buts, mais il peut tout aussi bien prendre un carton rouge », a-t-il lancé, comme exaspéré par l’inconstance et le caractère imprévisible du buteur qu’il a lui-même lancé en pro à l’Inter Milan en 2007.

Le manager des Citizens lui reproche de ne pas toujours faire les bons choix pour sa carrière. « Pourquoi était-il en Italie pour la présentation du nouvel entraîneur de l’Inter ? Je pense qu’il faut le lui demander. Il avait deux jours de repos, mais je ne pouvais pas le forcer à rester chez lui pendant deux jours. Le moment où il comprendra ce qu’il doit faire pendant deux jours de repos arrivera sans doute. J’espère pour lui, car il doit progresser dans ce domaine. C’est son job, il doit travailler, il a besoin de se reposer, mais il est jeune », a-t-il lancé.

Pour autant, le technicien transalpin ne peut faire autrement que de miser sur lui, sachant que Sergio Agüero est sur le flanc. « Il peut être important pour les huit derniers matches. (...) J’espère simplement qu’il pourra marquer cinq ou six buts lors de nos huit derniers matches », a-t-il conclu. Mario Balotelli donne donc encore une fois l’impression d’être ingérable. Il lui a donné les clés. En fera-t-il bon usage ? Manchester City qui rêve du titre en Premier League l’espère. Mais est-ce raisonnable de faire confiance à Super Mario ? Roberto Mancini a la réponse...