14 Septembre 2008 : Mandanda, Lloris et les autres : zoom sur ces gardiens d'avenir de la L1

La Ligue 1 possède des joueurs au talent souvent méconnu, ou alors pas exposé à leur juste valeur. Comme on l’a souvent répété, la jeunesse prend les commandes de la compétition excluant petit à petit les anciennes stars de notre championnat.

L’équipe de France s’appuie elle aussi aujourd’hui sur ces joyaux hexagonaux, prêts à tout écraser sur leur passage pour s’imposer au plus haut niveau. Nouveaux dépositaires du jeu de leurs clubs respectifs, ces futurs grands de la L1 sont à l’origine du nouvel essor du football français.

Les stars du championnat de France sont aujourd’hui ces jeunes joueurs vifs et techniques, capables de mettre à mal toutes les défenses hexagonales. Mais, ces derniers ne sont pas les seuls issus du vivier français, sévissant tous les week-end sur les pelouses hexagonales.

Défenseurs, milieux ou attaquants, il ne sont pourtant pas les uniques fers de lance de l’élite. Les gardiens peuvent eux aussi prétendre à leur part du gâteau. Trop souvent oubliés dans les victoires collectives, ils sont pourtant les derniers remparts capables de faire gagner un match à eux tout seuls.

Si le poste était auparavant réservé à des portiers d’expérience, le jeu oblige désormais les entraîneurs à confier les clés de la forteresse à de jeunes espoirs. Si Mandanda et Lloris crèvent l’écran depuis la saison dernière, d’autres, chaque saison, tendent à se révéler. Pour vous, FootMercato vous présente quatre gardiens, dont le talent ne passera certainement pas inaperçu dans les années à venir.



Jodi Viviani (FRA, 26 ans, Saint-Etienne)

Formé au Montpellier Hérault, le Stéphanois a connu le grand frisson de la Ligue 1 avec le club du président “Loulou” Nicollin. Après avoir fait ses premières armes du côté du Stade de la Mosson, il est recueilli par les Verts à l’orée de la saison 2005, qui très vite, vont lui offrir le poste de titulaire, en lieu et place de Jérémie Janot.

Devenu gardien du Chaudron depuis l’an passé, le natif de La Ciotat poursuit sa fulgurante ascension sous les couleurs de l’ASSE. Très bon sur sa ligne, le joueur de 26 ans a impressionné bon nombre d’observateurs sur toutes ses sorties.

Barré par deux gardiens d’envergure en équipe de France, il pourrait très vite découvrir un autre niveau si ses performances perdurent. A lui de prouver que la confiance ordonnée par Laurent Roussey a le mérite d’attirer de nouvelles attentions.



Yohann Pelé (FRA, 25 ans, Le Mans)

Il reste pour beaucoup l’un des tous meilleurs à ce poste en Ligue 1. Il n’est pas étranger aux excellentes prestations mancelles depuis le retour du club sarthois en Ligue 1. Elu étoile d’or France Football en 2006, Yohann Pelé (photo) ne cesse de prouver son immense talent dans les buts manceaux.

Autorisé à partir à chaque fin de saison, l’homme a pourtant décidé de poursuivre l’aventure dans la Sarthe. Cette fidélité lui est peut être coûteuse, tant ses performances sont amoindries, par les médias, dans un club relégué au second plan par la domination des cadors français.

Pré convoqué en équipe de France en marge de sa meilleure saison il y a deux ans de cela, le portier de 25 ans rêve de découvrir la tunique bleue dans les années à venir. Pour faire de ce fantasme une réalité, son avenir devra certainement passer par une formation plus huppée, histoire de prouver que son talent est à la hauteur de ses ambitions.



Stéphane Ruffier (FRA, 21 ans, Monaco)

Exit Flavio Roma, place à Stéphane Ruffier. Le natif de Bayonne a tout simplement bouté le portier italien hors de la cage de Louis II, montrant ainsi l’étendue de son potentiel à tous les observateurs avisés.

A 21 ans, le gardien monégasque fait preuve d’une rare maturité pour son jeune âge. Lancé la saison passée en Ligue 1, il a profité de la blessure de son concurrent transalpin, pour se fondre dans la tenue de titulaire indiscutable. Ses excellentes prestations dans les buts lui ont valu quelques sélections avec les Espoirs d’Erick Mombaerts.

Considéré comme l’un des futurs grands gardiens français, Stéphane Ruffier vient de prolonger son contrat avec l’ASM pour au moins deux saisons. Histoire que le club de la Principauté soit gagnant dans le très probable transfert de son jeune prodige dans les années futures.



Ludovic Butelle (FRA, 25 ans, Lille)

Il est l’un des rares gardiens à pouvoir se targuer d’avoir remporté la Coupe de l’UEFA. C’était en 2004, avec la formation espagnole du FC Valence…face à l’OM. Avant cet exil, le jeune portier de 25 ans, avait fait le bonheur du FC Metz quatre saisons durant.

Apparu sous les couleurs lorraines en 2002, le natif de Reims reste l’un des talents gâchés à ce poste. La faute à un départ trop tôt vers le FC Valence, où il occupera la plupart du temps son poste sur le banc de touche, voire en tribunes. Pour un homme de son âge, la concurrence avec Timo Hildebrand et Santiago Canizares s’est avérée difficile à relever.

A la recherche d’un gardien d’envergure, le LOSC a jeté son dévolu sur l’ancien valencian, désireux de retrouver des sensations, après des mois passés sans voir ni toucher la texture d’un ballon. Capable de fulgurantes prestations, Ludovic Butelle rêve de s’imposer en Ligue 1, comme l’un des tôliers à ce poste, quelques saisons après avoir montré ses qualités au sein du FC Metz.