28 Février 2012 : MHSC : Olivier Giroud ne ferme pas non plus la porte à la Serie A !

Depuis quelques semaines, Olivier Giroud (25 ans) est au centre de toutes les attentions. Meilleur buteur de Ligue 1 avec Montpellier, le natif de Chambéry éveille l’intérêt de nombreuses écuries en Europe. Et à l’heure d’afficher ses préférences, l’attaquant héraultais sait comment faire pour ne frustrer personne. Il a ainsi répété à plusieurs reprises son attirance pour la Premier League avant d’avouer hier un faible pour la Bundesliga au micro de RTL. Et aujourd’hui, dans les colonnes d’Extra Time, supplément de La Gazzetta dello Sport, il explique qu’il apprécie aussi la Serie A.

« Je suis toujours les grosses équipes italiennes qui jouent la Ligue des Champions. Mais je dois dire que je vois le Real Madrid et le FC Barcelone favoris de cette compétition. Mais, je dois l’admettre, je supporte le Milan AC », a-t-il lancé. Et s’il aime les Rossoneri, c’est parce qu’il a grandi au rythme des exploits de ses buteurs. « Van Basten était un mythe pour moi. Ensuite, j’ai beaucoup aimé l’élégance et la polyvalence de Schevchenko. J’aime aussi Ibrahimovic », a-t-il confié. Alors à l’heure de répondre à l’intérêt de certaines formations de Serie A, l’ancien Tourangeau a été diplomate.

« La Juve ? Naples ? Ce sont des équipes importantes. Je suis fier qu’elles s’intéressent à moi. Mais il est trop tôt pour décider. Je ne joue pas pour la gloire, mais pour moi, c’est important de s’amuser sur le terrain, devant un stade plein, avec un public qui pousse et témoigne son affection. J’ai un faible pour la Premier League, mais j’espère que Naples et la Juventus seront tout de même toujours là en fin de saison », a-t-il glissé.

Même s’il a rappelé que son futur restait incertain et dépendrait en partie de la qualification ou non du MHSC pour la prochaine édition de la Ligue des Champions, Olivier Giroud, fidèle à sa ligne de conduite, ne s’est fermé aucune porte, laissant également de la place aux prétendants venus d’Italie. Cette stratégie de communication fera-t-elle grimper les enchères en cas de départ cet été ?