11 Avril 2009 : OL : Aulas éclaircit l'avenir de son club

Jean-Michel Aulas parle rarement pour ne rien dire. Ses sorties médiatiques débouchent généralement sur des phrases lourdes de sens ou sur des piques à l’attention de ses adversaires. Alors que le championnat est plus que jamais serré et que son club fait face à une concurrence vorace, le président rhodanien a tenu à éclaircir de nombreux points dans une interview accordée à RMC. À commencer par la situation de son entraîneur, Claude Puel.

« Il a été embauché l’été dernier pour quatre ans avec des objectifs précis. Il ne faut pas imaginer que l’OL sera toujours champion même si on va tout faire pour l’être le plus longtemps possible. Claude Puel a respecté à la lettre des objectifs qualitatifs et d’organisation que nous lui avions fixés. Quels que soient nos résultats en fin de saison, il continuera sa mission. Il restera », détaille JMA. SI l’avenir de Puel à l’OL ne dépend donc pas du classement Ligue 1 en fin de saison, il devrait en être certainement autrement la saison prochaine. Le recrutement à venir sera donc décisif. Un recrutement dont les clés seront uniquement confiées à Claude Puel, même si le débat s’installera avec Bernard Lacombe.

« Nous faisons évoluer nos méthodes au niveau du recrutement. Bernard Lacombe vient de partir au Brésil (pour superviser Keirrison, Hernanes, Richarlyson, Kleber). Il y respectera les orientations du club et de Claude Puel. Bernard a été celui qui m’avait demandé de faire venir Claude. Après, il y a, comme partout, des discussions au moment des choix en terme de recrutement. À l’OL, nous n’avons jamais recruté contre l’entraîneur. On a conforté une situation qui existait. Bernard a toujours travaillé avec les entraîneurs en place », poursuit Aulas. Et c’est Alain Perrin qui rit jaune...

L’entente entre Lacombe et Puel est primordial pour réussir un recrutement cohérent et maintenir le bon équilibre au sein de l’équipe dirigeante. Certains s’y sont brulés les ailes, à Puel de composer avec cela, lui qui était seul maître à bord au LOSC. Si une certaine latitude lui a été laissée pour sa première saison, l’exigence sera plus élevée l’année prochaine. L’échauffement est pratiquement terminé...