5 Novembre 2006 : OL : Aulas crie au complot !

Suite à la première défaite de l’OL, Jean-Michel Aulas n’a pas tardé à s’exprimer. Le président le plus agitateur de Ligue 1 fait à nouveau parler de lui, dans une affaire qui risque de faire du bruit ces prochains jours. En effet, les déclarations du président de l’olympique lyonnais ne devraient pas être au goût de Frédéric Thiriez, l’actuel patron de la LFP (Ligue de Football Professionel). Bien qu’il reconnaisse la défaite des siens, Jean-Michel Aulas critique vivement le calendrier de son équipe, avant de pointer du doigt une soi-disant coalition visant à destabiliser les quintuples champion de France. Sur le site officiel de l’OL, le patron lyonnais a ainsi déclaré : "Il faut que la Ligue se remette en cause de manière très claire car elle cautionne toute une série de petites coalitions contre Lyon en nous faisant jouer en dépit du bon sens. Nous aurions dû jouer au mieux samedi soir et plus sérieusement dimanche après-midi. Il y a une succession d’anomalies flagrantes qui sont faites pour freiner l’Olympique Lyonnais dans son élan".

La rencontre de ce soir était clairement le match de trop pour les hommes de Gérard Houiller. Le groupe semble un peu souffrir de l’accumulation des matchs ces dernieres semaines. D’ailleurs, on a pu le constater lors du match l’opposant au Dynamo Kiev, où certains joueurs à l’image de Juninho ont montré des signes de fatigue. Il faut dire que chaque adversaire de Lyon veut créer l’exploit à et n’hésite donc pas à mettre le paquet. Dans ces conditions, il est normal que l’OL y laisse des plumes parfois.

Quoi qu’Aulas puisse en dire, l’OL a bel et bien perdu ce soir. En tout cas, la côte de popularité du président lyonnais n’est pas prête à remonter. Il y a déjà quelques semaines, son rival Pape Diouf lui reprochait de se prendre pour le patron du football français. Cette fois-ci, JMA est peut-être allé trop loin dans ses déclarations et pourrait se faire tirer les oreilles par la LFP.