17 Juin 2008 : OL : Puel a le champ libre

Hier après-midi, en marge de la présentation de Jean II Makoun, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a confirmé officiellement le départ d’Alain Perrin.

« Un accord va être signé demain (ce mardi) pour qu’Alain Perrin puisse partir dans les conditions que les deux parties souhaitent », a annoncé le dirigeant historique de l’OL.

Le technicien doit bien se demander ce qu’il aurait pu faire pour conserver son banc. Pour sa première saison à la tête du club rhodanien, il est devenu le premier entraîneur à réaliser le doublé historique Coupe de France - Championnat de Ligue 1. Malgré cette belle réussite sportive, il n’aura pas fait l’unanimité sur le plan humain.

Critiqué par certains de ses joueurs et peu soutenu par son staff, l’ancien coach de Sochaux n’ira donc pas au bout de son contrat. Pour lui succéder, Claude Puel est le favori numéro 1. « Claude Puel fait partie des managers qui nous intéressent. Lui aussi est intéressé et on a la volonté que cela aboutisse, mais il est sous contrat avec le LOSC ; on doit attendre la décision du Conseil d’administration du LOSC qui se tiendra prochainement, dans les 48 heures », a confirmé JMA.

M. Aulas prépare un poste sur mesure à l’ancien Monégasque. « Il n’y aura pas de révolution, mais une évolution en douceur et ferme. On va chercher à se rapprocher du modèle anglais. Il y aura un entraîneur général qui aura des pouvoirs élargis pour éviter ce que l’on a connu cette saison. On cherche à constituer l’une des meilleures équipes d’Europe tant sur le plan des joueurs que sur celui du staff. »

Claude Puel aura donc une sacrée pression sur les épaules. Parviendra-t-il à franchir le palier européen tant désiré par M. Aulas et les supporters des Gones ? L’avenir nous le dira.