23 Janvier 2009 : OM : les 3 derniers chapitres du mercato à régler

L’Olympique de Marseille a, sauf surprise de dernière minute, fermé sa porte d’entrée pour ce mercato hivernal. Mais l’issue de secours reste, quant à elle, toujours ouverte. Si les dirigeants marseillais ont réussi le plus gros du travail en se séparant de Givet, Erbati et Cesar, il leur reste toutefois d’autres dossiers à gérer pour parvenir à baisser un peu plus leur masse salariale.

En réalité, trois cas sont actuellement sur le feu, dont deux en train de bouillir. En effet, Renato Civelli, Modeste M’Bami et Elliot Grandin vont très rapidement savoir quel sort les attend, à bientôt une semaine de la fin du marché des transferts.

Concernant l’Argentin de 25 ans, c’est le calme plat. Non utilisé par Érik Gerets depuis le début de la saison, l’ancien défenseur de Banfield est dans une voie sans issue. Prêté l’an passé au Gimnasia La Plata, le Marseillais n’a pas su mettre à profit cette expérience pour éveiller un quelconque intérêt à son sujet. Cloué sur le banc des remplaçants, le joueur étonne toutefois par sa persévérance. Alors que la charnière Zubar-Hilton revient en forme et que Julien Rodriguez est de nouveau disponible, le Sud-américain, qui semble être promis à ne plus jouer, croit encore en ses chances. « Je veux rester, mais cette décision ne m’appartient pas complètement. Mon premier souhait, c’est évidemment de jouer, si je veux rester à l’OM c’est pour y jouer ». Peut-être pour partir libre en juin prochain et toucher une bonne prime à la signature avec son nouveau club.



Une semaine décisive

Si le cas Civelli paraît compliqué à régler avant l’été prochain, ceux de Grandin et M’Bami pourraient fortement évoluer la semaine prochaine. Après avoir manifesté son mécontentement à cause d’un temps de jeu pas assez régulier à son goût, le Camerounais a aujourd’hui le choix entre deux destinations possibles : la Premier League et la Liga. En Angleterre, c’est Sunderland qui s’est récemment montré très intéressé. Mais c’est bien en Espagne que les pistes les plus chaudes se multiplient. L’Espanyol Barcelone et le Betis Séville sont à la lutte pour obtenir les faveurs de l’Olympien. Premiers à dégainer, les Andalous ont déjà proposé un contrat de trois ans et demi au joueur. Marseille devra là encore prendre une décision rapide. Si la perte de Civelli à coût zéro en juin prochain n’est pas trop problématique, car l’Argentin ne possède pas une grosse valeur marchande, la perte de M’Bami dans de pareilles conditions représenterait un manque à gagner plus conséquent.

Enfin, le dossier Grandin est toujours aussi flou. Annoncé en partance avec Mamadou Samassa, l’ancien Caennais a vu son coéquipier se voir accorder un coup de pouce par ses dirigeants qui souhaitent désormais le conserver. Un coup dur pour le joueur dont l’agent nous avait déclaré qu’il se battrait jusqu’au bout pour rester sur la Canebière (en savoir plus). Problème : avec les arrivées de Brandão et de Sylvain Wiltord, l’embouteillage pour les postes d’attaquant de pointe et de milieu offensif s’est accentué. Pisté par Le Havre et Grenoble, le Marseillais ne semble pas avoir d’autre choix que de partir, mais il ne paraît pas pour autant attiré par ces deux équipes. Promis lui aussi à faire banquette, Grandin va devoir réfléchir pour que sa carrière ne stagne pas à seulement 21 ans.