7 Octobre 2009 : OM : Niang sait comment aider Lucho

Véritable leader de l’Olympique de Marseille par son talent et son statut de capitaine, Mamadou Niang prend la parole.

Interrogé par l’Équipe sur la mauvaise passe que traverse actuellement le club phocéen, il se livre sans équivoque et demande de la patience. S’il constate avec amertume que certains joueurs ne se donnent pas à 100 % sur le terrain, il donne comme argument nº 1, le renouvellement de l’effectif durant l’intersaison. Bien évidemment, le meilleur buteur de Ligue 1 revient sur le cas Lucho, l’homme par qui devait venir la lumière et qui n’est aujourd’hui que l’ombre de lui même, devenu un joueur banal, incapable de mettre en œuvre ses immenses qualités entraperçues durant quatre ans au FC Porto. Pour Niang, c’est toute l’équipe qui doit se mettre au diapason et aider le stratège argentin a retrouver l’intégralité de ses moyens « Lucho avait un autre style de jeu la saison dernière à Porto, ça jouait extrêmement bien au football, avec Lisandro Lopez qui décrochait beaucoup. Aujourd’hui, il se retrouve avec des joueurs comme moi qui demandent souvent le ballon en profondeur. C’est un jeu plus direct, il doit s’adapter à ça. Mais ce n’est pas forcément facile quand on a évolué pendant 4 ans dans une équipe bâtie pour et autour de soi. Ce n’est pas facile pour lui comme pour nous. C’est à nous de l’aider. »

Il ne fait aucun doute que Lucho Gonzalez est l’homme qui peut relancer l’OM. Seul problème, la patience est un mot relativement tabou dans les travées du stade Vélodrome. Souhaitons pour l’Argentin que son retour au sein de la sélection albiceleste lui soit profitable et qu’il prouve enfin qu’il peut devenir l’une des grosses sensations du championnat de France.