9 Novembre 2009 : Premier League : les flops du mercato estival (2/2)

Suite et fin de notre série consacrée aux flops du mercato estival de Premier League. Pour ce dernier volet, consacrons-nous aux recrues offensives. Engagées à prix d’or ou bien simplement prêtées, elles étaient censées apporter un plus à des clubs luttant pour leur survie. Parmi les formations concernées par cet article, seul Aston Villa ne s’en tire pas trop mal grâce à d’autres valeurs sûres que sont Carew, Young ou Agbonlahor.



Stewart Downing (25 ans, ANG, Aston Villa)

C’est un pari osé que tentent les Hammers. Joueur-clé de Boro, Downing n’a pas voulu connaître les joies de la deuxième division anglaise avec son club de toujours. Mais si un départ de l’international anglais était inéluctable, voir un club débourser pas moins de 14 M€ pour recruter un joueur dont le retour à la compétition est fixé en décembre peut surprendre. Touché au pied, Downing ne cesse de promettre aux fans de sa nouvelle équipe qu’il enflammera les terrains, toujours est-il que l’intéressé aura une grosse pression sur les épaules. À six mois de la coupe du Monde, ce dernier devra prouver qu’il peut aller en Afrique du Sud malgré une forte concurrence en club.

Frédéric Piquionne (30 ans, FRA, Portsmouth)

Depuis des mois, le seul club ayant fait une bonne affaire avec Piquionne, c’est finalement l’AS Monaco. Recruté par l’OL l’an passé contre un peu plus de 4 M€, le natif de Nouméa ne parvient plus à retrouver du rendement. Deux buts inscrits avec l’OL et un seul avec Pompey, Piquionne va devoir se montrer beaucoup plus efficace. Dernièrement, ses dirigeants ont peut-être retrouvé espoir puisque le Frenchie est à créditer d’un doublé en Carling Cup ainsi que d’une réalisation face à Wigan en championnat. Mais tout cela reste à confirmer, notamment quand Portsmouth sera privé de Kanu, Utaka et de Dindane.

Sanli Tuncay (26 ans, TUR, Stoke City)

Avec Downing, il a fait partie des joueurs cadres à avoir quitté Middlesbrough suite à la relégation des pensionnaires de Riverside Stadium. Sauf qu’à la différence de son ancien coéquipier, le Turc doit sa présence dans cette liste uniquement à cause de ses piètres performances. Avec zéro titularisation en six matches de Premier League (0 but), l’ex-attaquant de Fenerbahçe ne parvient pas à s’imposer dans une modeste formation privée de stars internationales. Recruté contre 5,6 M€, il est le deuxième renfort le plus cher de l’été après Robert Huth (7 M€).

Dans le même thème :

 Premier League : les flops du mercato estival (1/2)