9 Janvier 2012 : PSG : Ancelotti mis à rude épreuve par ses joueurs

Pour son premier match officiel sous les couleurs du Paris Saint-Germain, Carlo Ancelotti a été servi. Opposé à la modeste équipe de Locminé (CFA2), le club de la capitale a en effet éprouvé les pires difficultés à s’imposer (2-1). Soulagés par le but inscrit par Diego Lugano au bout du temps additionnel, les Rouge-et-Bleu n’ont pas de quoi pavoiser. Et ça, Ancelotti le sait. D’autant que l’Italien n’a que très modérément apprécié la prestation de son équipe, même s’il refuse de tirer à boulets rouges sur ses joueurs.

« Je m’attendais à ce que ce soit difficile. Ça a été très difficile. On a eu beaucoup de problèmes, notamment en première période, où on passait systématiquement par l’axe en donnant la possibilité à la défense centrale adverse d’être bonne. (…) On a eu beaucoup d’occasions de marquer. Si Pastore marque le deuxième but (à la 60e), le match est fini. Maintenant, c’est normal que ce soit difficile, car les joueurs doivent aussi s’habituer à un nouveau système de jeu », a-t-il indiqué dans des propos relayés par L’Equipe. Si l’excuse du tout nouveau 4-3-2-1 instauré par Ancelotti peut passer, Ancelotti a tout de même effectué quelques changements notables, comme la sortie de son capitaine, Mamadou Sakho. « J’ai changé Sakho car je voulais lancer Ceara pour qu’il prenne le couloir droit, joue plus haut. Mais ce n’est pas une humiliation, juste un changement tactique. »

En attendant de voir comment Sakho réagira suite à cet épisode, le coach parisien a , en revanche, peu apprécié le manque d’efficacité offensive des siens. « J’étais énervé quand Pastore n’a pas marqué à 1-0. Sur une autre situation, il avait la possibilité de donner le ballon à Erding. Quand on a la possibilité de marquer, on doit marquer. Après, sur le jeu, ça ne fait que trois jours d’entraînement et c’est très compliqué d’obtenir tout de suite quelque chose de bien. » Des soucis offensifs qui n’ont pas manqué de relancer les rumeurs de l’arrivée d’une pointure durant le mercato. Mais pour Ancelotti, pas question de parler mercato. « On va déjà récupérer Gameiro, qui a réussi une bonne première partie de saison. On va aussi récupérer Ménez, qui est également blessé. » Reste à savoir si cela sera suffisant pour l’ Italien.