12 Septembre 2009 : PSG : les confidences de Mamadou Sakho

À 19 ans, il est le pilier d’une défense parisienne en manque de repères. Mamadou Sakho a tout pour être heureux : il évolue dans son club de coeur et a su conquérir le public parisien. Une destinée que peu de joueurs formés au club ont connue.

« C’est un rêve de jouer dans ce club, pour moi qui suis un vrai parisien. Vous savez, j’ai habité un peu partout sur la capitale ! Tout ça c’est vraiment l’aboutissement de longues années de sacrifices et de travail, mon enfance n’a pas toujours été rose. Aujourd’hui c’est une chance de pouvoir évoluer avec des joueurs comme Makélélé et je le prends comme tel », confie-t-il à Surface Magazine. Le défenseur central du PSG se dit inspiré par deux joueurs. J’ai deux idoles à mon poste. C’est Lilian Thuram, un joueur super serein, posé, et Gabriel Heinze, quelqu’un qui a la gnac, une mentalité de compétiteur. C’est un joueur que j’admire beaucoup ». Le premier aurait pu évoluer à ses côtés la saison dernière avant que la visite médicale ne le pousse à mettre un terme à sa carrière. Le second, il le retrouvera sur les terrains de Ligue 1 lors des confrontations face à Marseille.

Conscient d’avoir atteint l’un de ses objectifs en gagnant sa place à Paris, Sakho sait qu’il lui reste du travail à fournir. En cela, il est bien aidé par un entraîneur, Antoine Kombouaré, qui évoluait à son poste du temps de sa carrière de joueur. « C’est vraiment au niveau de la concentration et du déplacement. Puis, je suis aussi un joueur qui aime bien prendre des risques à mon poste ! Il me reprend, comme récemment après le match contre Lille, et je comprends tout à fait, je suis d’accord avec lui. Après c’est mon jeu, il faut que je travaille. Comme on dit, un arbre ne pousse pas en un jour », raisonne-t-il. Paris espère le voir vite muni d’une sagesse de chêne centenaire...