6 Novembre 2009 : PSG : les joueurs peuvent partir en guerre avec Kombouaré

Passé par le Paris Saint-Germain de 1997 à 2001, Grégory Paisley s’apprête à retrouver une équipe et un stade qu’il connait bien ce week-end. Interrogé par Nice Matin sur ce match particulier, le défenseur de Nice a toujours les Rouge-et-Bleu dans son coeur, même s’il ne fera pas de cadeaux pour autant.

« C’est le club phare, celui de la Capitale. Le foot français se doit d’avoir un grand PSG. Il faut un entraîneur qui connaisse bien le club ou un étranger de toute façon. Antoine, c’est un super-mec. Il ne mâche pas ses mots. On peut partir à la guerre avec Antoine. Il a une ligne de conduite et la tient. Il est crédible... Je suis fier de porter le maillot rouge et noir. Et j’ai envie, comme tous mes coéquipiers, de faire un coup là-bas. »