9 Janvier 2012 : Real Madrid : Cristiano Ronaldo, marre d'être le mal-aimé ?

Critiqué par ses détracteurs qui l’accusent d’être égocentrique et nonchalant, Cristiano Ronaldo n’en reste pas moins un homme. Et visiblement, le Portugais ne semble pas être un homme heureux en ce moment. Buteur face à Grenade, CR7 s’est distingué en ne célébrant pas son but. Pire, le Lusitanien tirait une tête de six pieds de long. Auteur de 21 buts en 16 rencontres de Liga, l’ancien Mancunien n’est cependant pas vraiment en situation de crise sportive. Quel est le problème alors ?

Pour la presse madrilène, Marca en tête, les raisons de la moue de la star du Real Madrid sont affectives. Bien qu’il ne cesse d’empiler les buts, Ronaldo souffrirait du manque d’affection que lui portent les socios madrilènes au Bernabeu. Habitué à être la cible de multiples attaques ? CR7 peut-il être déstabilisé par le manque de soutien de son public ? Si cette information peut surprendre au vu du caractère de champion du Portugais, Marca précise que ce mal aurait pour origine le Clasico perdu face au Barça à domicile le 10 décembre dernier (1-3).

Sifflé par le Bernabeu après avoir manqué ses deux grosses occasions, Ronaldo a une nouvelle fois été touché, vexé de s’être fait voler la vedette par son plus grand rival, Lionel Messi, auteur ce jour-là d’une passe décisive. Buteur le match d’après en coupe du Roi, le nº 7 madrilène a alors commencé à bouder en ne manifestant pas sa joie. Auteur d’un triplé face au FC Séville, il en a ensuite profité pour asséner un tacle à ses détracteurs.

Mais le mal est fait puisque contre Malaga et Grenade, il est une nouvelle fois hué et se fait même reprendre par José Mourinho. Un coup dur pour un homme qui devrait également assister, impuissant, au troisième couronnement de Lionel Messi ce soir lors de la cérémonie de remise du FIFA Ballon d’Or. Pas facile à vivre pour un champion qui aurait été le roi incontesté de la planète football si Messi n’était pas passé par là.