26 Février 2012 : Sochaux : Bazdarevic compte sur Maïga

Lui et Kévin Anin ont longtemps défrayé la chronique du côté de Sochaux, entre mauvaise volonté et envies d’ailleurs, quitte à plonger le club doubiste dans le doute et à l’envoyer tout droit vers la zone de relégation. Lui, c’est Modibo Maïga. De retour du Mali, l’attaquant de 24 ans a eu droit à un long tête-à-tête avec son entraîneur Mecha Bazdarevic. De ses absences répétées à son départ avorté pour Newcastle cet hiver, il dit vouloir tout oublier pour sauver Sochaux de la relégation. Et ça tombe bien, c’est tout ce que lui demande le technicien bosnien.

"Un bon Modibo peut nous apporter beaucoup. S’il a faim, ce sera un vrai plus pour nous. Mais il doit montrer aujourd’hui que tout ce qui s’est passé hier est vraiment du passé. Moi, en tout cas, après notre discussion, j’ai trouvé qu’il avait très, très envie de s’investir, a-t-il confié dans les colonnes de L’Équipe. En fait, ce qu’il nous faut, c’est un Modibo déchaîné. Celui de la saison dernière, l’attaquant qui bougeait tout le monde sur un terrain. De toute façon, il a intérêt à le faire, à se montrer, s’il veut qu’un club ambitieux s’intéresse à lui en fin de saison. Il peut être le sauveur que le club cherche. Pour cela, nous devons tout oublier. Lui, nous, le public. Je veux voir le vrai Modibo Maïga sur le terrain."