5 Février 2012 : Thiago Motta a déjà conquis le PSG

Dernière recrue en date du Paris SG, Thiago Motta (29 ans) n’a pas manqué ses débuts sous la tunique des Rouge-et-Bleu hier soir face à Évian TG (3-1, 22e journée). Certes, l’international italien n’a pas crevé l’écran, mais il a fait le métier, statistiques à l’appui : il est le joueur qui a touché le plus de ballons (98) et qui en a récupéré le plus (20). Une carte de visite satisfaisante même si tout n’a pas été parfait. Il a notamment perdu le ballon sur l’ouverture du score des Haut-Savoyards. Néanmoins, sa première sortie fut très prometteuse.

Il n’y a qu’à lire les déclarations de ses nouveaux partenaires pour s’en convaincre. « Je le connais déjà pour l’avoir rencontré en Italie. Ce qu’il fait n’est pas une surprise pour moi. Certes, c’est toujours difficile d’être bon dans un premier match, mais il ne s’en est pas trop mal sorti. C’est quelqu’un de serein et dont on comprend qu’il est expérimenté. Je suis sûr qu’il s’intègrera très bien », a lancé Jérémy Ménez dans les colonnes du Parisien. Mamadou Sakho lui a immédiatement emboîté le pas.

« C’est un joueur important dans notre jeu, surtout dans ce système-là. Il a une aisance technique qui est évidente. Il va monter en puissance. Il est fort. Je crois que je ne suis pas le seul à l’avoir vu », a-t-il lâché. Les joueurs ne sont pas les seuls à avoir été conquis. L’encadrement technique a lui aussi apprécié la sortie de l’ancien Nerazzurro, à commencer par Carlo Ancelotti. « Motta a été bon. Il a joué avec confiance et personnalité. Mais c’était son premier match dans une nouvelle équipe avec de nouveaux partenaires », a-t-il analysé à l’issue de la rencontre.

Leonardo, à l’origine de sa venue, s’est lui aussi montré élogieux. « Je l’ai trouvé très bien. Il est là depuis trois jours et, sur un terrain pas évident, il a quand même montré des jolies choses dans ses passes. C’est costaud » , a-t-il conclu. Et dire que ce n’est que le début ! À ce rythme-là, Thiago Motta risque bien de mettre toute la Ligue 1 sous le charme.